« C’est une boucle de stress qu’on vit tous les jours »

Aujourd’hui, les centres d’appels en Tunisie contribuent en quelque sorte à résoudre le problème du chômage mais ils négligent encore l’aspect humain et les droits des travailleurs.  

Par Metoui Chaima

« Un jour nous serons devenus comme des machines qui répondent juste aux questions », s’inquiète Brahim Bourghida du syndicat de base Téléperformance (UGTT)  à Khair E dine Bacha, dans le centre de Tunis,  tout en évoquant avec émotion la situation affreuse des centres d’appels : « C’est une boucle de stress qu’on vit tous les jours ». Continuer à lire

« Je veux me sentir un être humain normal »

Les personnes   handicapées veulent participer au forum social mondial  mais à cause de la mauvaise organisation elles se sentent rejetées et ignorées.

« Je veux me sentir un être humain normal »,  lâche, un peu désespéré, Mohamed Habib Backouche, étudiant à la faculté des droits de Tunis. Encore une fois, rien n’a été prévu pour faciliter l’accès aux personnes handicapées, notamment celles en fauteuil roulant comme Mohamed.

Continuer à lire