Femmes tunisiennes, meneuses de la société civile

Très attachées à leurs droits, les Tunisiennes s’activent vaillamment dans la société civile. Des acquis obtenus sous Bourguiba à la mise en place de la nouvelle constitution, elles ne cessent de faire entendre leur voix.

Par Johanna CLAIRET

La position de la femme en Tunisie est unique dans le monde arabe. De nombreuses Tunisiennes  font de hautes études : elles représentent trois cinquième des étudiants du pays.

Beaucoup d’entre elles s’investissent au sein des associations pour « peser et ainsi mieux lutter face au pouvoir en place ! », s’exclame Neila Zoglami, secrétaire nationale de la Coordination de la justice transitionnelle à l’occasion de la marche d’ouverture du Forum social mondial.

Continuer à lire