Kawtar Belrhiti, l’essor d’une conscience citoyenne

COP22. Très jeune, Kawtar Belrhiti a pris conscience de la nécessité de protéger l’environnement. Elle en a même fait son métier. A 26 ans, cette jeune ingénieure marocaine travaille sur l’énergie solaire à l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN). Un parcours exemplaire qui pourrait inspirer d’autres jeunes marocaines.

Par Ndeye SAMB (France)

Continuer à lire

Nadia Oubaïdah, de Paris à Aït Baamrane, un voyage vers l’avenir

COP22. Ancienne commerciale et maman de deux filles, Nadiah Oubaïdah est partie depuis quelques années de Paris pour vivre dans le village de ses ancêtres au sud du Maroc. Au bout de quelques années, elle a réussi à y implanter une dynamique intéressante  à travers son association SOS Douars, qui œuvre dans le domaine de l’agriculture et de l’inclusion des femmes.

Par Samah Krichah (Tunisie)

Continuer à lire

« Nous avons organisé le tournoi de la brêle avec un bon esprit de rigolade »

EURO 2016. Fondé en 2011, l’association Tatane prône un football sociable et joyeux. Tournoi de la brêle, Papy-foot en maison de retraite, réflexions citoyennes, ici on veut changer l’image du foot et les règles du jeu ! Rencontre avec Gad Messika, journaliste à So Foot, et membre de l’association Tatane.

Propos recueilli par Ndeye Mboro Samb.

Vikash Dhorasoo a fondé l’association Tatane. Comment cette initiative est-elle née ?
Continuer à lire