La France et la Suisse se sont neutralisées dimanche soir

EURO 2016. L’Equipe de France s’est rendue à Lille ce dimanche où elle a affronté la Suisse au stade Pierre Mauroy. C’est sur une pelouse dégradée que les joueurs de Didier Deschamps ont concédé le match nul dans une rencontre à l’intensité de jeu très variable parfois peu captivant.

Par Houria Mabrouk.

Déjà qualifiée, l’équipe de France avait pour objectif de garder la tête du groupe A et de produire un jeu plus intéressant. Lors des matches précédents, face à la Roumanie et l’Albanie, l’équipe de France s’est montrée peu dynamique, manquant cruellement d’inventivité et n’ouvrant le score qu’à la fin du temps réglementaire des quatre-vingt-dix minutes. Contre les Suisses, Didier Deschamps a composé un groupe inédit. Ngolo Kanté est remplacé par Yohan Cabaye au milieu de terrain. André-Pierre Gignac a été préféré à Olivier Giroud au poste d’attaquant pour construire un jeu plus solide et surtout porter vers l’avant.

Ces changements ont porté leurs fruits puisque les Bleus ont bien entamé leur match en portant le danger sur la surface de réparation suisse. L’impulsion apportée par Paul Pogba fut concluante puisqu’il créé la première occasion française qui échoue sur la barre transversale (10ème). Il récidivera quelques minutes plus tard avec une deuxième frappe cadrée. Le milieu de terrain a ainsi répondu aux critiques faites sur sa mauvaise forme du moment et à la polémique provoquée par son bras d’honneur à la fin du match face à l’Albanie.

La deuxième période est à l’image de la première. Des tentatives d’attaques du côté des Français qui ont dominé durant tout le match alors que l’équipe helvétique procède en contre-attaque pour tenter d’ouvrir la marque mais sans succès. C’est encore une fois l’équipe de France qui mène une action à la 75èmeminute. Dimitri Payet, entré à l’heure de jeu à la place de Kingsley Coman, a tenté une frappe puissante dont il a le secret, suite à un débordement sur le côté droit initié par Moussa Sissoko. Ce dernier s’est illustré pour son premier match dans la compétition.

L’intensité du début de match s’est très vite essoufflée. Aucune équipe n’a trouvé la faille. Pour la France, les tirs viennent mourir sur la barre supérieure des cages adverses ou dans les gants du gardien suisse Yann Sommer. Les Suisses qui procédaient généralement en contre-attaque, voient leurs actions buter sur une défense française bien organisée.

Le match s’est terminé sur le score de 0-0. L’équipe de France a fini première de son groupe. Les Bleus se focalisent désormais sur la prochaine étape de la coupe d’Europe. Il faut attendre les résultats des autres groupes. Le 3ème du groupe C, D ou E pourrait être le futur adversaire des bleus.