«La bande dessinée est un moyen de sensibiliser les citoyens»

Ghazoua Ltaief

Ghazoua Ltaief

Ghazoua Ltaief, 23 ans, étudiante en 5ème année d’école d’ingénieurs en biologie industrielle à Tunis et aujourd’hui bénévole à TOUENSA, une association qui cherche à promouvoir la citoyenneté à travers la Bande Dessinée. Elle considère que la société civile a un rôle à jouer dans la société tunisienne, notamment à travers des engagements associatifs.

Propos recueillis par Presylia Alves

 

Continuer à lire

حول برنامج صحافة المواطنة

لقد مثلت مشاركتي في البرنامج الوطني لتأسيس نوادي صحافة المواطنة، بدور الشباب الذي تنظمه جمعية « نواة » بالاشتراك مع وزارة الشباب و الرياضة إضافة نوعية لتجربتي الصحفية وذلك بفضل  المعلومات والمهارات النوعية التي تمكنت من الاطلاع عليها في هذا الإطار.

مجدي المزداري/ Mejdi Mezdari

وكنت قد شاركت في نادي صحافة المواطنة بـ « جربة » والذي تشرف عليه الأستاذة سمية الركروكي..وقد حظيت بالاطلاع على  معلومات مهمة حول إعداد التقارير الإخبارية  وفنيات تحرير المقال الصحفي، كما قدم النادي دروسا نظرية  حول أخلاقيات العمل الصحفي  والقواعد العامة التي يجب مراعاتها من أجل أداء عمل صحفي مهنية وهي نفس المحاور التي تم تعميقها في إطار البرنامج الوطني لتأسيس صحافة المواطنة.
Continuer à lire

Une marche d’ouverture aux couleurs de la révolution tunisienne

La marche d'ouverture du FSM de Tunis, le 26 mars 2013.

La marche d’ouverture du FSM de Tunis, le 26 mars 2013.

De la place du 14 janvier à la place El Menzah, ce sont près de 15 000 personnes venues des quatre coins de la planète qui ont défilé pour soutenir la révolution tunisienne et rappeler que les sociétés civiles sont unies pour qu’advienne « un autre monde possible ».

 Reportage de Sofien Murat.

Continuer à lire

Pas de manif pour des syndicalistes et des militants algériens

Hier, 96 citoyens militants algériens n’ont pu rejoindre le forum suite à une interdiction de quitter l’Algérie. Une atteinte à la liberté de circulation dénoncée par les participants du FSM.

Par Anglade Amédée

frontiere-algerie-tunisieC’est à la frontière de Layoun entre l’Algérie et la Tunisie que leur voyage s’est arrêté. A leur arrivée, militants et syndicalistes algériens se sont vus confisquer leurs passeports par la police des frontières, côté Algérie. Bloqués entre trois heures et cinq heures du matin, sans aucune information, ces militants espéraient qu’on leur donne le feu vert pour rejoindre le Forum Social Mondial.

Continuer à lire